L’argument a fait rage sur le tableau de bord depuis l’introduction du permis de conduire en 1903: les hommes ou les femmes sont-ils de meilleurs conducteurs? Hier, après 115 ans, les chiffres de la DVLA indiquent que l’un des sexes est non seulement meilleur, mais de manière significative … les femmes.

Les hommes revendiquent 7,7 millions des 10,6 millions de points de pénalité sur les licences britanniques jusqu’au 10 mars de cette année, soit 72%, indique la DVLA.

Même si la répartition entre les 40 millions de conducteurs britanniques est presque égale – 54% sont des hommes – les résultats ont choqué les experts en automobile.

Il existe actuellement 40 361 967 titulaires de licences en Grande-Bretagne, dont 21 819 606 sont des hommes et 18 542 361 femmes.

En ce qui concerne les 10 600 617 points de pénalité, les hommes détiennent 7 668 498 points contre 2 932 119 pour les femmes.

Sur les 1 840 infractions de conduite en état d’ébriété perpétrées au cours des deux dernières années, 84% (1 543) concernaient des hommes et 1 703 079 affaires pour lesquelles des excès de vitesse ont été signalés, dont 69% d’hommes.

Les hommes étaient coupables de 78% des infractions enregistrées comportant des excès de vitesse sur autoroute.

Même les suppositions sexistes sur le penchant des femmes pour les conversations sont confondues avec les chiffres.

Les hommes détiennent 82% des points de pénalité attribués pour utilisation inappropriée du téléphone portable.