En parcourant les allées des supermarchés, on constate qu’aujourd’hui de nombreux produits portent l’inscription “sans huile de palme”. Après être devenu l’un des ingrédients les plus utilisés dans l’industrie alimentaire, la réalité derrière la production de cette huile est apparue aux yeux de tous : sérieux dommages à l’environnement et au règne animal, comme la destruction de la forêt tropicale, la réduction de l’habitat naturel des orangs-outans et l’empreinte carbone très élevée qui résulte de sa transformation en huile. De plus, selon les principaux organismes de santé du monde, les graisses saturées de l’huile de palme augmentent les facteurs de risque cardiovasculaire.

Une vidéo tournée par des militants de Greenpeace montre une opération de déforestation dans l’un des pays les plus touchés par ce phénomène, l’Indonésie.

La zone filmée entre mai 2015 et avril 2017 est PT Megakarya Jaya Raya, une zone de la forêt fluviale de Papouasie que le gouvernement indonésien a destinée à la production d’huile de palme et à partir de laquelle des sociétés du calibre de Nestlé, PepsiCo et Mars s’approvisionnent.

Retour1 sur 4