Les données et les estimations sont maintenant connues : d’ici 2050, il pourrait y avoir plus de plastique dans nos océans que de poissons. Des prévisions funestes, qu’il ne faut pas sous-estimer.

Heureusement certains travaillent sur ce problème épineux depuis des années. Des progrès ont été réalisés, et nous sommes souvent heureux d’en rendre compte, à travers des histoires et des épisodes vertueux de personnes qui tentent d’inverser une tendance qui semble presque irréversible. Dans ce cas, un bon exemple de pratiques vertes vient de la Thaïlande et du Vietnam.

image: Perfect Homes Chiangmai/Facebook

Plusieurs supermarchés des deux pays d’Asie du Sud-Est ont eu l’idée très intelligente de réduire l’utilisation quotidienne du plastique.

Nulle part ailleurs les emballages en plastique ne sont aussi répandus que dans les grands magasins d’alimentation. Pensez aux produits que nous achetons tous les jours lors de nos achats : combien d’entre eux sont emballés dans du plastique ? Il y en a tellement…

D’où la brillante idée des grands magasins asiatiques à Ho Chi Minh et Hanoi. Les supermarchés Lotte Mart, Saigon Co. et Big C ont décidé d’utiliser des feuilles de bananier pour emballer les aliments.

Retour1 sur 2