Des motards tatoués qui ont l’air vraiment intimidants ont sauvé de nombreux animaux. Ils ont enquêté sur des cas de maltraitance envers des animaux, se sont présentés chez des propriétaires violents et les ont convaincus de donner leurs animaux.

Les hommes ont passé des accords avec des refuges pour animaux, ont aidé des animaux à se réadapter et ont trouvé de nouvelles familles pour des chats, des chiens et des chevaux.


Rescue Ink est une organisation de défense des droits des animaux à but non lucratif issue d’un groupe de volontaires. L’équipe est composée de motards, d’anciens culturistes, de champions de force athlétique, d’anciens soldats, de détectives de police et d’avocats. L’équipe était à son pic d’activité de 2008 à 2014.


« Certaines personnes disent que nous sommes des superhéros. La vérité, c’est que nous sommes des super amoureux (et protecteurs) des animaux. Au fil des ans et après de nombreuses heures de travail, obstacles et défis, nous restons forts et dévoués à notre mission. »
Rescue Ink a coopéré avec la police et certaines organisations publiques. Ils ont fait tout leur possible dans les limites de la loi pour protéger les animaux de la maltraitance. Leur travail dépend entièrement des dons.

Tom Hardy portant un t-shirt de Rescue Ink.

L’équipe recevait environ 1 000 à 3 000 messages et 250 appels par jour, envoyés par différentes personnes du monde entier.

Au cours des années d’activité, ils ont sauvé beaucoup de chiens, chats, chevaux, poulets, cochons et poissons. Et une fois, ils ont même sauvé un boa constrictor de 1,5 mètre.


Dans une entrevue pour le New York Times, les motards ont déclaré que les animaux étaient tous dans des situations très différentes : certaines personnes ont vendu des chiens de race uniquement parce qu’elles avaient besoin d’argent pour se droguer, d’autres ont organisé des combats de chiens et certains ont même essayé d’empoisonner un groupe de chats errants.

Retour1 sur 3